L’aide chinoise en Afrique n’est pas du néo-colonialisme

Chine Aucun commentaire 19

Un responsable du ministère chinois du Commerce a indiqué lundi qu’il était infondé et irresponsable d’accuser la Chine de « néo-colonialisme » en Afrique.

Liu Junfeng, vice-directeur du département de l’aide étrangère du ministère, a souligné que la Chine fournissait une aide à d’autres pays afin de soutenir leurs efforts pour réduire la pauvreté, améliorer les conditions de vie, accélérer la croissance et renforcer leur autonomie.

« Même auparavant, lorsque la Chine était beaucoup moins développée, le peuple a été témoin de notre aide étrangère continue animée par un esprit humanitaire, » a-t-il déclaré. « Il est extrêmement irresponsable et infondé d’accuser la Chine de s’accaparer des ressources et des marchés en Afrique. »

« La coopération entre la Chine et l’Afrique dans les domaines de l’énergie et des ressources est en accord avec les règles du marché mondial », a-t-il affirmé, ajoutant que l’aide et les prêts préférentiels accordés aux pays étrangers étaient principalement destinés à des projets dans l’agriculture, l’éducation, les soins médicaux, les transports, les télécommunications et l’électricité.

La Chine a envoyé une cinquantaine d’équipes médicales comprenant plus de 4.000 professionnels en Afrique au cours des cinquante dernières années. Plus récemment, quelque 500 médecins et spécialistes de la santé chinois ont été envoyés en Afrique de l’Ouest pour aider à lutter contre le virus Ebola.

La Chine a offert jusqu’à présent 400 milliards de yuans à 166 pays et organisations internationales, et a aidé à achever plus de 2.700 projets d’aide humanitaire, a-t-il ajouté.

Source

Xinhua
Xinhua

Cet article vient de Xinhua. Le titre et l’image peuvent être différents de ceux de l’article original. Xinhua est le premier site d'information en français en Chine. Toute l'actualité mondiale en temps réel. Xinhua a été fondée en 1931 par le Parti communiste chinois. Le premier nom de l'agence est Red China, puis en 1937, elle a pris le nom de Xinhua (« Chine nouvelle »). Aujourd'hui Xinhua emploie plus de 10 000 employés dans le monde.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Recherche

Remonter en haut