Des manifestations font 5 morts en Guinée

Actualité, Guinée Aucun commentaire 411

Les manifestants exigeaient la reprise des cours dans les établissements scolaires publics fermés à la suite de la grève des enseignants.

Selon les évaluations faites par le gouvernement, 30 personnes ont été également blessées, dont des membres des forces de l’ordre.

12 autres ont été interpellées et des dégâts matériels importants ont été enregistrés.

Une source à l’hôpital Ignace Deen de Conakry citée par l’AFP, a précisé que les victimes, quatre hommes et une femme sont mortes par balles.

La capitale guinéenne, Conakry est secouée depuis plusieurs semaines par une grève des enseignants vacataires qui exigent leur intégration à la fonction publique.

Soutenu par des élèves, le mouvement s’est durci avec l’entrée en grève des syndicats des enseignants du primaire et du secondaire de l’enseignement public qui réclamaient aussi une augmentation de salaires et de meilleures conditions de travail.

En raison de ces manifestations, le gouvernement avait ordonné la fermeture des écoles le 1er février avant d’appeler les grévistes à la reprise des cours le 13 février.

Dimanche soir, le gouvernement avait annoncé avoir trouvé un accord avec les syndicats, précisant que « les parties ont convenu de se retrouver lundi pour la signature formelle de cet accord ».

Les évènements enregistrés lundi après-midi à Conakry ont largement perturbé la circulation sur les différents axes routiers », a indiqué le gouvernement.

BBC

Source

Zertine
Zertine

Rédactrice du site reponserapide.com, Je vous rapporte des brèves informations.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Recherche

Remonter en haut