Viol suivi de grossesse dans une mosquée, un imam de 64 ans risque 2 ans de prison

Actualité, Sénégal Aucun commentaire 1275

Le 7 avril prochain, l’imam de la mosquée de Yenne sera édifié par le tribunal des flagrants délits de Dakar sur l’affaire de détournement de mineure et profanation d’un lieu de culte pour laquelle il a été jugé hier. Le parquet a requis 2 ans dont 6 mois pour le premier chef de prévention en écartant le second.

L’imam de la mosquée de Yenne, Alassane Niang, 64 ans, a été jugé, hier devant le tribunal des flagrants délits de Dakar pour détournement de mineure sur Salla G., âgée de 17 ans, et profanation d’un lieu  de culte. On lui reproche d’avoir abusé sexuellement de la jeune fille, dans les toilettes d’une mosquée. ‘’La première fois, c’était après la dernière prière de la journée. Il a l’habitude de se tenir devant la boutique du coin. Alors que ma mère m’avait envoyée à la boutique lui trouver de la monnaie, il m’a invitée à le suivre à la plage.

Je l’ai suivie sans contrainte, puis je me suis déshabillée à sa demande, avant de me coucher à même le sol. Il a abusé de moi à côté d’une pirogue. Après, il m’a remis un billet de 5 000 F CFA’’, a narré Salla G. Elle a ajouté qu’elle a saigné. La deuxième fois, la victime raconte qu’elle était partie à la mer pour y verser de l’eau usée. ‘’A ce moment, Alassane Niang se tenait près du mur de la mosquée. Quand je l’ai dépassé, il s’est agrippé à moi, avant de me tirer de force dans les toilettes de ce lieu de culte pour me violer’’, a-t-elle déclaré. Actuellement, Salla est enceinte de 3 mois et elle accuse l’imam d’être le père de son enfant à naître.

Mais le prévenu a nié en bloc. L’iman, et non moins boutiquier, a expliqué qu’il connaît la fille depuis sa plus tendre enfance. Il est allé jusqu’à porter des jugements sur son comportement. ‘’Je suis ami avec son oncle paternel et tous les soirs, je viens chez eux pour boire du thé. Cependant, je ne l’ai jamais touchée. Salla G est de mœurs légères. Elle a des copains. De plus, elle a, à deux reprises, porté plainte contre ces derniers pour viol. Je ne suis pas l’auteur de sa grossesse’’. Mère de la victime, Fatou  Faye a affirmé qu’un jour, Idrissa Ndao lui a conseillé de bien surveiller sa fille. Car, cette dernière lui a confié qu’elle a souvent été victime d’attouchements sexuels de la part de l’imam du quartier. L’oncle de Salla G., Idrissa Ndao, a confirmé ses propos : ‘’Un soir vers 20 heures, ma nièce, qui était en séjour chez moi, est revenue en pleurs. Pressée de questions, elle a raconté qu’Alassane Niang l’a harcelée sexuellement. Je lui ai dit de crier la prochaine fois pour alerter la population. Parce que je voulais en avoir la preuve, avant d’accuser quiconque.’’

Enquête+

Source

Marietou Ndiaye
Marietou Ndiaye

Rédactrice et modératrice du site reponserapide.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Recherche

Remonter en haut