Diaryatou Bah : « On m’a volé mon enfance. Je suis excisée a 8 ans et mariée de force à 13 ans »

Actualité, France, Guinée Aucun commentaire 279

Excisée à 8 ans en Guinée, mariée de force à 13 ans, Diaryatou Bah milite contre les mutilations sexuelles et appelle les hommes à témoigner.

Employée en France dans une association qui vient en aide aux exclus et aux femmes en fragilité, Diaryatou Bah sort en 2006 un livre intitulé « On m’a volé mon enfance » pour dénoncer la pratique de l’excision.

Elle est aujourd’hui engagée à alerter sur les risques encourus par les adolescentes qui passent les vacances dans le pays d’origine de leurs parents. Elle partage sa douloureuse expérience.

« On m’a demandé de suivre une femme dans une pièce et on m’a vêtue d’un simple pagne. Personne ne m’a dit ce qui allait se passer, on m’a tenu les bras, les jambes et j’ai été excisée », raconte cette femme de 31 ans à l’AFP.

« Le cri de l’excision, c’est un cri de douleur qu’on ne peut jamais oublier », poursuit Diaryatou, arrivée en France à l’âge de 17 ans.

L’ambassadrice de la campagne de prévention baptisée « Excision, parlons-en! » rappelle qu’à l’époque, dans son village, « si une fille n’était pas excisée, ce n’était pas normal ».

BBC

Source

Zertine
Zertine

Rédactrice du site reponserapide.com, Je vous rapporte des brèves informations.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Recherche

Remonter en haut