Etats-Unis-Corée du Nord: Kim Jong-un ouvre la porte de la désescalade

Actualité, Corée du Nord, Etats Unis d'Amérique Aucun commentaire 619

Léger réconfort pour Donald Trump : la volte-face de la Corée du Nord. Kim Jong-un en personne semble temporiser. Il indique vouloir se donner le temps d’observer le « comportement stupide des Américains » avant de prendre une décision sur d’éventuels tirs de missiles. Ça n’a l’air de rien, mais c’est sans doute la fin de la menace immédiate d’un tir de missile vers l’île de Guam, dans le Pacifique. Et peut-être le début de la désescalade.

A Guam, c’est le soulagement, rapporte notre envoyée spéciale sur place, Angélique Forget. La menace nord-coréenne n’est désormais plus imminente. Les Etats-Unis « devraient d’abord prendre la bonne décision et montrer par leurs actions qu’ils souhaitent atténuer les tensions sur la péninsule coréenne et empêcher un conflit militaire dangereux ». Ce sont les propos tenus par le leader nord-coréen Kim Jong-un cités ce mardi par l’agence officielle KCNA.

Kim Jong-un a également prévenu lors de son inspection, lundi, du commandement de la Force stratégique chargée des unités balistiques, vouloir se donner le temps d’observer le « comportement idiot et stupide des Américains » avant de frapper l’île.

Un répit qui ne pourrait être que de courte durée si les Etats-Unis se montrent irresponsables, comprendre s’ils maintiennent leurs exercices militaires « Ulchi Freedom Guardian » (UFG) menés conjointement avec la Corée du Sud dans la péninsule. Ils ont lieu tous les ans. Les prochains doivent commencer le 21 août et ils ont le don de provoquer la fureur de Pyongyang qui en exige l’arrêt immédiat estimant que ce sont des « répétitions d’invasions ».

Source

RFI
RFI

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Recherche

Remonter en haut