La Zambie déclare la guerre aux poupées gonflables

Actualité Aucun commentaire 2150

En Zambie, la guerre est déclaré la guerre aux poupées gonflables jugées « contre nature » par le gouvernement conservateur.

Officiellement, aucun magasin ne les vend ouvertement et la police n’en a saisi aucune.

Mais cela n’empêche pas que la ministre des Affaires religieuses, Godfridah Sumaili, a décidé d’interdire tout commerce et toute utilisation de ces accessoires sεxuεls.

« En tant que nation chrétienne, la moralité et l’éthique sont ancrées dans nos valeurs. L’utilisation de poupées gonflables est absolument contraire à notre héritage culturel et à nos principes. La loi interdit à quiconque de les commercialiser et de les utiliser. C’est pourquoi nous disons aux Zambiens que c’est une chose contre nature », a déclaré Godfridah Sumaili, Ministre des Affaires religieuses

Aucun texte ne les prohibe explicitement, les poupées gonflables tombent, selon les autorités, sous le coup d’une loi qui interdit l’importation, la fabrication et la vente d' »objets obscènes », réprimées d’un maximum de 5 ans de prison.

Cette décision intervient après la récente publication d’informations sur l’arrivée en Zambie de poupées gonflables d’importation, apparemment en provenance d’Asie.

De plus en plus sophistiqués, ces accessoires de désir sont largement l’apanage, pour des raisons évidentes de coût, des pays occidentaux.

Selon leurs concepteurs, ils comblent la solitude d’hommes en manque de relations féminines réelles.

BBC

Source

Zertine
Zertine

Rédactrice du site reponserapide.com, Je vous rapporte des brèves informations.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Recherche

Remonter en haut