Mort de Kadhafi: des militants africains traînent Sarkozy devant la CPI

Actualité, International Aucun commentaire 828

Une quinzaine d’associations africaines ont déposé une plainte à la Cour pénale internationale contre Nicolas Sarkozy, accusé d’être l’un des responsables de l’assassinat du colonel Kadhafi en 2011 en Libye.

Plusieurs mouvements et associations de la société civile africaine ont déposé une plainte à la Cour pénale internationale (CPI) à l’encontre de l’ancien Président français Nicolas Sarkozy. Ils accusent l’ex-locataire de l’Élysée d’avoir provoqué l’intervention en Libye qui a débouché en 2011 sur la chute et la mort du colonel Mouammar Kadhafi.
Le weekend dernier, des militants se sont réunis à Bamako pour former le Front panafricain de la société civile (Fispa) destiné à «défendre l’Afrique, la démocratie, la dignité et les droits de l’homme».

«Nous portons cette plainte contre Nicolas Sarkozy pour l’assassinat de Kadhafi parce que cela a des conséquences dramatiques et néfastes sur le continent et les populations africaines», a expliqué le membre guinéen du Fispa Elie Kamano, cité par RFI.

L’intervention de l’Otan en Libye a entraîné la chute de son régime tout en plongeant le pays dans un chaos sécuritaire. La France a été le premier pays à porter une frappe aérienne contre des objectifs militaires libyens, suivie le même jour par le Royaume-Uni et les États-Unis.

Avec Sputnik

Source

Zertine
Zertine

Rédactrice du site reponserapide.com, Je vous rapporte des brèves informations.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Recherche

Remonter en haut