Les Comores menacent de laisser le franc comorien en guise de représailles contre la France

Actualité, Comores 3 commentaires 7385

Le ministre des affaires étrangères des Comores, M. Mohamed El-Amine Soeuf, a qualifié de « chantage » la décision de la France de ne plus accorder de visas diplomatiques ou de service à leurs titulaires comoriens. Il a expliqué que le gouvernement comorien à mis sur table certains mesures pour riposter contre la décision de la France.

« Nous ne pouvons pas céder au chantage. Je rappelle qu’il s’agit d’un problème d’intégrité territoriale d’un pays, un drame humain, un problème de droit international humanitaire », a déclaré le ministre.

« Nous demandons à la France de supprimer immédiatement le visa Balladur s’elle n’est pas prête à rendre Mayotte à l’immédiat. Et s’elle ne le fait pas, nous allons commencer par rompre tous nos accords y compris les accords Monétaire et de défense », ajoute le ministre.

Le gouvernement comorien a déjà discuté avec la Russie et compte sur cette dernière pour faire face à la France.
« La Russie est prête à nous épauler dans les démarches. Elle s’est dite prête à nous fournir les équipements nécessaires pour imprimer nos propres billets. Nous avons aussi parlé de défense, et des accords seront prochainement signés entre les deux pays », a expliqué M. Soeuf.

Source

Zertine
Zertine

Rédactrice du site reponserapide.com, Je vous rapporte des brèves informations.

3 Comments

  1. MROUDJAY ALI 8 juin 2019 at 1 h 39 min

    Je souhaite recevoir a jour l’actualité du monde

  2. Saïd mchangama 8 juin 2019 at 15 h 34 min

    Hhhh soeuf tu déconne tu signes ton arrêt de mort

  3. Youssouf Ali 9 juin 2019 at 14 h 59 min

    Le problème de la Russie, elle n’est vous suit pas jusqu’au bout. Vos mieux la chine var elle ne cherche pas desi problèmes avec des nations, elle se focalise sur el même . Par contre la France nalawé.

Poster un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Recherche

Remonter en haut