La France rejette une nouvelle enquête sur l’abattage en 1994 d’un avion transportant l’ancien président rwandais, Juvénal Habyarima.

Actualité Aucun commentaire 153

Partager sur

Une cour d’appel française a rejeté une demande de réouverture d’une enquête sur l’abattage en 1994 d’un avion transportant le président rwandais d’alors, Juvénal Habyarima.

L’incident a déclenché le génocide rwandais au cours duquel 800 000 personnes ont été tuées.

L’enquête a été abandonnée en 2018, mais la veuve d’Habyarimana, Agathe, et les familles des autres victimes avaient fait appel de la décision.

Mais ce n’est peut-être pas la fin de l’affaire, car les parties civiles ont déjà dit qu’elles iraient devant un tribunal supérieur, rapporte l’agence de presse AFP.

Les relations entre la France et le Rwanda sont turbulentes depuis qu’un juge français a accusé en 2006 plusieurs proches collaborateurs de l’actuel président rwandais Paul Kagame d’être à l’origine de l’assassinat de Habyarimana.

À l’époque, M. Kagame était le chef d’une force rebelle tutsie qui combattait le gouvernement dominé par les Hutus.

Il a toujours dit que des extrémistes hutus avaient tiré sur les missiles qui avaient fait tomber l’avion présidentiel.

Sous l’actuel président français Emmanuel Macron, les relations politiques se sont améliorées.

Camille Legaré

Partager sur

Source

La Rédaction de Reponserapide
La Rédaction de Reponserapide

Cet article a été soumis par un(e) de nos rédacteurs dont le nom a été mentionné en bas de l'article. Si vous voulez reprendre cet article ou une partie de son contenu dans votre site, vous devez impérativement mettre un lien vers cet article ou vers www.reponserapide.com.

Poster un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Recherche

Remonter en haut