Dadis Camara victime d’un coup d’État monté par la France et les USA

Actualité, Guinée 29 commentaires 24224

Moussa Dadis Camara Abubakar "Toumba" Diakite

Moussa Dadis Camara est arrivé au pouvoir en décembre 2008 après la mort de Lansana Conté, deuxième président de la République de Guinée.  Tout d’un coup, le président désigné par l’armée, son excellence M. Dadis,  n’a pas hésité à emprunter la voie  du révolutionnaire Ahmed Sékou Touré. Son objectif consiste à donner à la Guinée son image perdue. Et pour cela, il mène un combat contre la drogue et la domination occidentale.

Un président pas comme les autres, il faut l’éliminer

Dès son arrivée au pouvoir, Dadis Camara ne cache pas son intention de vouloir combattre les multinationales au profit du peuple guinéen.  Il exige  que tous les contrats qui lient les différentes multinationales au gouvernement guinéen soient révisés au profit du gouvernement.  Et puisque cela n’arrangeait pas les occidentaux, il fallait donc l’éliminer.

L’élimination de Dadis : Un ordre de la France et des USA

Le 28 septembre 2009, à la suite d’un meeting organisé par l’opposition dans l’enceinte du plus grand stade de Conakry, des milices guinéennes, sous l’ordre de la France (par la voix d’Aboubacar Sidiki Diakité),  tirent à balles réelles sur les manifestants, occasionnant 157 morts, des milliers de blessés et de nombreux viols.  Ce massacre commandité par la France et les USA va être un élément déclencheur parfait pour se débarrasser de Dadis Camara.
Le 3 décembre 2009 Moussa Dadis Camara se rend au camp militaire Koundara  où Aboubacar « Toumba » Diakité lui tire une balle dans la tête.
En fuite, Aboubacar Diakité s’exprime le 16 décembre sur RFI pour accuser Dadis Camara d’avoir commandité les massacres et d’avoir voulu en rejeter la responsabilité sur lui, et affirme avoir aidé des opposants à échapper aux violences. Selon un rapport de l’ONG Human Rights Watch, rendu public le 17 décembre 2009, les propos d’Aboubacar Diakité lors de son passage sur les antennes de RFI, ne sont que des mensonges.

Après deux semaines d’hospitalisation à Rabat, Dadis Camara demande de rentrer chez lui. Mais la France et les USA vont s’y opposer.  Finalement le 12 janvier 2010, la France l’expédie  par avion sanitaire au Burkina Faso, alors que ce dernier croyait se rendre à Conakry.

L’élimination de Dadis : Un ordre de la France et des USA (Source : Les télégrammes diplomatiques révélés par Edward Snowden, ex-agent de la CIA et cofondateur du site Wikileaks)

Note : Aboubacar Diakité ou Aboubacar Sidiki Diakité ou Aboubacar « Toumba » Diakité est l’ancien lieutenant Toumba.

Source

Said Mohamed
Said Mohamed

Said Mohamed est un polytechnicien, un web entrepreneur. Il est le créateur du site www.samomoi.com. Il lui arrive parfois de publier des flash infos sur ce site. Il est aussi membre actif sur le forum.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Recherche

Remonter en haut