Le président Nicolas Maduro met en garde contre une guerre civile au Venezuela, à moins que les États-Unis et les pays occidentaux ne cessent d’intervenir, et affirme que Donald Trump aura «du sang sur les mains»

Actualité Aucun commentaire 173

Le président Nicolas Maduro a averti qu’il pourrait y avoir une guerre civile au Venezuela à moins que des nations étrangères ne cessent d’intervenir dans ses « affaires intérieures ».

Il a ajouté que les États-Unis, ainsi que d’autres pays occidentaux, devaient cesser de se montrer « agressifs », sinon le président Donald Trump risquait de « se tacher les mains de sang ».

Ses menaces sont venues alors qu’un certain nombre de pays de l’UE, dont la France , le Royaume-Uni et l’ Espagne , ont annoncé qu’ils reconnaissaient le leader de l’opposition, Juan Guaido, au poste de président par intérim, après que Maduro n’ait pas organisé d’élections anticipées avant la date limite d’hier.

En réponse, le gouvernement vénézuélien « a exprimé son rejet le plus énergique » de son soutien à Guaido et a annoncé qu’il réviserait ses relations bilatérales avec tous les pays qui le feraient.

Maduro a déclaré: « Nous demandons que personne n’intervienne dans nos affaires intérieures… et nous nous préparons à défendre notre pays ».

Source

La Rédaction de Reponserapide
La Rédaction de Reponserapide

Cet article a été soumis par un(e) de nos rédacteurs dont le nom a été mentionné en bas de l'article. Si vous voulez reprendre cet article ou une partie de son contenu dans votre site, vous devez impérativement mettre un lien vers cet article ou vers www.reponserapide.com.

Poster un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Recherche

Remonter en haut