Un nouveau passeport australien a été délivré au patron de Wikileaks, ce qui lui permet de quitter enfin l’ambassade équatorienne à Londres et de rentrer chez lui.

Actualité Aucun commentaire 163

Partager sur

Un nouveau passeport australien a été délivré à Julian Assange, lui permettant de quitter enfin l’ambassade de l’Équateur à Londres .

Le fondateur de Wikileaks vit à l’ambassade de Knightsbridge depuis 2012, lorsque les autorités suédoises ont demandé son extradition en tant que suspect dans une affaire de viol.

L’Australien a nié leurs accusations mais a refusé de se rendre en Suède pour y faire face, affirmant que c’était une ruse de l’extrader aux États-Unis en raison de son implication dans la fuite d’un nombre considérable de documents classifiés en 2010.

Les procureurs suédois ont annoncé en 2017 la clôture de l’enquête sur le viol et un nouveau passeport australien permet à M. Assange de mettre fin à son asile politique.

Un responsable du département australien des affaires étrangères et du commerce a confirmé hier que « M. Assange avait un passeport australien ».

Le moment est bien choisi pour M. Assange, car il avait été question que l’Équateur cherche à mettre fin à son asile.

La « Courage Foundation » a affirmé que son expulsion de l’ambassade était imminente en janvier, ce qui l’exposait à un risque d’extradition vers les États-Unis.

M. Assange soutient depuis longtemps qu’il fait face à des accusations sous scellés aux États-Unis pour avoir révélé des informations gouvernementales extrêmement sensibles sur son site Web.

Des documents montrent que l’avocate de M. Assange basée au Royaume-Uni, Jennifer Robinson, a demandé un nouveau passeport en son nom à la mi-2018.

Camille Legaré

Partager sur

Source

La Rédaction de Reponserapide
La Rédaction de Reponserapide

Cet article a été soumis par un(e) de nos rédacteurs dont le nom a été mentionné en bas de l'article. Si vous voulez reprendre cet article ou une partie de son contenu dans votre site, vous devez impérativement mettre un lien vers cet article ou vers www.reponserapide.com.

Poster un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Recherche

Remonter en haut