« Tout est possible »: Trump discute de la paix en Corée du Nord après un appel téléphonique avec Poutine

Actualité, Corée du Nord, Etats Unis d'Amérique Aucun commentaire 111

Le président Trump s’est adressé à Twitter pour déclarer son soutien à la paix dans la péninsule coréenne, après avoir discuté de la question avec le président russe Vladimir Poutine. La Corée du Nord, quant à elle, a tiré des missiles à courte portée.
« Tout dans ce monde très intéressant est possible », a tweeté Trump samedi. «Mais je crois que Kim Jong Un réalise pleinement le potentiel économique considérable de la Corée du Nord et ne fera rien pour y faire obstacle ou y mettre fin. Il sait aussi que je suis avec lui et ne veut pas rompre sa promesse. Il tiendra promesse  »

Le tweet de Trump est arrivé après avoir parlé à Poutine par téléphone vendredi. Les deux dirigeants ont abordé diverses questions géopolitiques, notamment le contrôle des armes nucléaires et le processus de paix coréen.

Le président a vanté le succès de l’appel samedi, annonçant le « potentiel énorme pour de bonnes relations avec la Russie, malgré ce que vous lisez et voyez dans Fake News Media ». Après l’appel téléphonique, certains médias ont réprimandé Trump pour ne pas avoir en appuyant sur Poutine sur supposé ingérence électorale russe.

Malgré l’insistance de Trump sur le fait qu’un « accord sera conclu » avec la Corée du Nord, les résultats n’ont pas encore été atteints. L’année dernière, le sommet très attendu entre Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à Singapour s’est achevé sur une vague promesse de Kim de travailler à la dénucléarisation, tandis qu’un sommet de suivi à Hanoï, au Vietnam, s’est effondré sans aucun accord lorsque Trump a été retrouvé Les demandes de Kim sont intenables.

Kim a depuis élargi ses horizons en rencontrant Poutine à Vladivostok le mois dernier. Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, envisage également une réunion avec Kim, selon un article paru vendredi dans le journal Shankei.

La diplomatie mise à part, Pyongyang aurait annulé son démantèlement des sites d’essais de missiles et de roquettes à la suite de l’échec du sommet de Hanoi et a lancé samedi matin une rafale de projectiles à courte portée en mer depuis la ville de Wonsan, sur sa côte est.

Camille Legaré

Source

La Rédaction de Reponserapide
La Rédaction de Reponserapide

Cet article a été soumis par un(e) de nos rédacteurs dont le nom a été mentionné en bas de l'article. Si vous voulez reprendre cet article ou une partie de son contenu dans votre site, vous devez impérativement mettre un lien vers cet article ou vers www.reponserapide.com.

Poster un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Recherche

Remonter en haut