L’Iran menace de frapper la maison blanche

Actualité, Etats Unis d'Amérique, Iran Aucun commentaire 1371

Partager sur

L’Iran a menacé d’attaquer la Maison Blanche en réponse à l’avertissement du président Donald Trump que toute frappe sur les intérêts américains dans la région entraînerait des représailles massives.

«Nous pouvons attaquer la Maison Blanche elle-même, nous pouvons y répondre sur le sol américain. Nous avons le pouvoir, et si Dieu le veut, nous répondrons en temps opportun  », a déclaré le député iranien Abolfazl Abutorabi, selon l’agence iranienne du travail.

Abutorabi a poursuivi en disant que « ceci est une déclaration de guerre, ce qui signifie que si vous hésitez, vous perdez ».

«Quand quelqu’un déclare la guerre, voulez-vous répondre aux balles avec des fleurs? Ils vous tireront dans la tête  », a-t-il ajouté.

Abutorabi est venu dimanche lors d’une séance publique du Parlement à Téhéran, en Iran, et quelques jours seulement après que le commandant militaire iranien Qassem Soleimani, l’architecte des opérations clandestines et militaires à l’étranger de Téhéran en tant que chef de la Force Quds des Gardiens de la révolution, a été tué vendredi à un drone américain a frappé son convoi à l’aéroport de Bagdad.

Après des funérailles massives en Irak, le corps de Soleimani a été transporté dimanche à Ahvaz, dans le sud-ouest de l’Iran.

Une vidéo de la scène montre un cercueil enveloppé d’un drapeau iranien en train d’être déchargé d’un avion alors qu’un groupe militaire joue et que la foule scandait avec colère «Que l’Amérique soit massacré».

Samedi, le commandant des Gardiens de la révolution, le général de division Hossein Salami, a promis « une revanche stratégique qui mettra définitivement fin à la présence américaine dans la région ».

Cependant, Trump a menacé de frapper 52 cibles critiques en Iran en représailles si Téhéran frappait des intérêts américains dans la région, augmentant les enjeux après que l’Iran a déclaré qu’il avait identifié 35 cibles pour des frappes potentielles et levé ses «  drapeaux de vengeance  » rouges sur une mosquée clé .

Partager sur

Source

La Rédaction de Reponserapide
La Rédaction de Reponserapide

Cet article a été soumis par un(e) de nos rédacteurs dont le nom a été mentionné en bas de l'article. Si vous voulez reprendre cet article ou une partie de son contenu dans votre site, vous devez impérativement mettre un lien vers cet article ou vers www.reponserapide.com.

Poster un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Recherche

Remonter en haut