Il est temps que l’Afrique se lève contre le racisme européen

Actualité Aucun commentaire 328

Partager sur

La semaine dernière, deux médecins français ont suscité une vive colère du public après avoir suggéré en direct à la télévision française que des Africains pourraient être utilisés comme rats de laboratoire dans les tests du vaccin COVID-19.

Jean-Paul Mira et Camille Locht, deux médecins occupant des postes administratifs dans le système de santé français, ont déclaré ouvertement que les Africains devaient être utilisés dans les tests de vaccination COVID-19, car des citoyens africains ont été utilisés pour ces tests avant de comparer la proposition à la façon dont des professionnelles du s*xe avaient déjà été utilisées pour tester le traitement du SIDA.

Cependant, est-il surprenant que cette attitude, qui confirme que le racisme français existe au-delà des limites des groupes et figures politiques marginaux, émane de deux scientifiques?

Les deux médecins français, qui prétendent lutter pour sauver l’humanité du coronavirus, semblent avoir contracté les symptômes d’une des plus grandes maladies mentales de notre époque: le racisme.

Parmi les personnes non surprises par l’incident figuraient les célèbres stars du football Demba Ba du Sénégal, Didier Drogba de Côte d’Ivoire et le Camerounais Samuel Eto. Le tweet de Ba résume peut-être le mieux la situation: «Bienvenue en Occident, où les blancs se croient si supérieurs que le racisme et la stupidité sont devenus monnaie courante. Il est temps de se lever.  »

Il est temps de se lever

L’idée que l’Afrique soit utilisée comme laboratoire d’essai par des hommes blancs remonte à loin et nous entendons toujours ce genre de déclarations racistes de politiciens dans des pays qui n’ont pas pu abandonner leurs habitudes coloniales. Pourtant, ce pourrait être la première fois que nous entendons une telle arrogance de la part de médecins – qui devraient travailler pour la paix et le bien commun.

C’est peut-être l’un des exemples les plus frappants des vestiges du colonialisme en Europe ces derniers temps. Cette perspective raciste souligne clairement que la déshumanisation des habitants des pays colonisés est encore profondément enracinée.
Cependant, la vérité est que, comme Ba l’a expliqué, inconsciemment, l’Europe semble toujours vivre un fantasme dans lequel la supériorité des hommes blancs prévaut comme elle semblait le faire dans la période du 15ème au milieu du 19ème siècle.

Selon le journaliste zambien, Daniel Seeksersway, les Africains ne méritent pas ce langage raciste. «Le raisonnement derrière cela est erroné. L’Afrique est peut-être pauvre, mais elle ne mérite pas d’être le lieu où tout ce qui est incertain doit être décidé. Pourquoi pas l’Asie, l’Australie, la Russie ou l’Europe? Je n’aurais aucun problème avec les essais éthiques, mais le discours ici montre déjà que l’éthique sera rejetée par la fenêtre. »

La journaliste camerounaise Comfort Moussa partage également le même point de vue. Elle dit qu’il n’y a rien de mal à la recherche clinique et aux essais s’ils sont éthiques.

Cependant, les raisons avancées par les médecins proposant d’utiliser l’Afrique / Africains pour les essais cliniques remettent déjà en question l’éthique.

«L’un des médecins a déclaré que les tests devraient être effectués en Afrique car des tests avaient été effectués pour le VIH sur les professionnelles du s*xe parce que nous savons qu’elles sont très exposées ou ne se protègent pas. C’est scandaleux, c’est le moins qu’on puisse dire », fait remarquer Moussa.

Journaliste turc qui vit en France depuis son enfance, Ömer Aydın affirme également que ce n’est pas une nouvelle norme en France, où il existe de nombreux exemples similaires de racisme et de violations contraires à l’éthique contre les Africains dans les médias.

«Ces types de points de vue peuvent être exprimés négligemment en France. Il y a des critiques sur les médias sociaux, mais normalement les chaînes de télévision sont remplies de déclarations similaires. L’un des médecins qui fait cette suggestion est le directeur de l’un des hôpitaux les plus célèbres de France, tandis que l’autre est le directeur de l’Institut national de recherche médicale. Malheureusement, ce discours reflète l’approche générale de la France », a déclaré Aydın.

Aydın a également souligné que le fait que les Français expriment sans hésitation de telles attitudes racistes à la télévision était scandaleux et que ce type de cas ne soit révélé que par les réseaux sociaux.

«S’il n’y avait pas de médias sociaux, aucune réaction ne viendrait à ce discours sur une autre plateforme. On voit que les opinions racistes et discriminatoires sont courantes dans les départements et les chefs d’État français. D’un autre côté, il est impossible de faire une telle déclaration sur d’autres groupes. Toutes sortes de discriminations envers les musulmans et les africains restent impunies », a ajouté Aydın.

Nous sommes maintenant confrontés à un état d’esprit européen qui ne peut se débarrasser de son caractère raciste, même dans la lutte contre la pandémie de coronavirus. On ne sait pas quand ni où le vaccin pour COVID-19 sera trouvé. Ce pourrait être bientôt. Cependant, il semble que le remède pour les hommes blancs qui ne peuvent pas perdre leur mentalité raciste et colonialiste, par laquelle les autres humains sont considérés comme moins, n’a pas encore été trouvé.

Zertine Dabo

Partager sur

Source

La Rédaction de Reponserapide
La Rédaction de Reponserapide

Cet article a été soumis par un(e) de nos rédacteurs dont le nom a été mentionné en bas de l'article. Si vous voulez reprendre cet article ou une partie de son contenu dans votre site, vous devez impérativement mettre un lien vers cet article ou vers www.reponserapide.com.

Poster un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Recherche

Remonter en haut