TOP 10 des présidents africains les plus meurtriers de tous les temps

Actualité, International Aucun commentaire 974697

Partager sur

6. Charles Taylor (100 000-150 000 décès)

charles-taylor

Taylor est né le 28 janvier 1948 d’un père américain et d’une mère américano-libérienne qui font partie de l’élite du pays. À 24 ans, Taylor quitte le Libéria pour travailler et étudier aux États-Unis et, en 1977, il est diplômé en économie du Bentley College dans le Massachusetts.

Durant ses études, Taylor développe un intérêt pour la politique et décide de joindre l’Union of Liberian Associations (ULA) dont il devient président national. Ce groupe dénonce le régime du président libérien de l’époque, William Tolbert. Peu de temps après, ce dernier est assassiné, victime d’un coup d’État de Samuel Doe. Doe devient président, nomme Taylor conseiller et lui confie les services généraux du gouvernement. Après avoir détourné 900 000 $ en trois ans, Taylor perd son poste et fuit aux États-Unis.

Arrêté puis emprisonné, il réussit à s’enfuir et se réfugie en Afrique afin de préparer une rébellion contre Samuel Doe. Pour ce faire, il joint le National Patriotic Front of Liberia (NPFL) et en devient leader vers la fin des années 1980. En 1989, le NPFL lance une attaque, c’est le début de la guerre civile.

Rapidement, Taylor contrôle une grande partie du pays, mais un éclatement au sein du NPLF ralentit sa conquête. De fait, un de ses principaux lieutenants, Prince Johnson, se dissocie de son leader et fonde avec près de 1 000 hommes l’INPLF (Independent National Patriotic Front of Liberia). Prince Johnson et ses troupes prennent le contrôle de la capitale Monrovia, et assassinent Samuel Doe. Les troupes de Taylor et Johnson s’affrontent et la guerre civile prend toute son ampleur pendant les sept années qui suivent. En juillet 1997, des élections sont tenues et Taylor est élu avec 75 % des voix. Le scrutin a été jugé juste par les observateurs internationaux, mais des doutes persistent quant à sa validité.

Pendant son règne à la tête de l’État, Taylor continue de combattre tous ceux qui s’opposent à son pouvoir. La répression contre l’opposition fera 150 000 morts jusqu’en 1995.

Partager sur

Source

Said Mohamed
Said Mohamed

Said Mohamed est un polytechnicien, un web entrepreneur. Il est le créateur du site www.samomoi.com. Il lui arrive parfois de publier des flash infos sur ce site. Il est aussi membre actif sur le forum.

Pas de commentaire

Poster un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Recherche

Remonter en haut