34 soldats américains ont subi des blessures traumatisantes aux têtes lors de la frappe de missiles iraniens sur des bases américaines

Actualité, Etats Unis d'Amérique, Iran Aucun commentaire 1119

Partager sur

Le Pentagone a révélé que 34 militaires avaient reçu un diagnostic de traumatisme crânien suite à des frappes de missiles par l’Iran sur une base en Irak au début du mois.

Le président Donald Trump avait initialement déclaré qu’aucune troupe n’avait été blessée lors de la frappe du 8 janvier sur la base aérienne d’Ain al-Asad dans l’ouest de l’Irak lors d’une attaque de représailles pour le meurtre du général iranien Qasem Soleimani.

La semaine dernière, l’armée américaine a déclaré que 11 soldats américains avaient été traités pour des symptômes de commotion cérébrale après l’attaque et cette semaine, des troupes supplémentaires avaient été déplacées d’Irak pour des blessures potentielles.

Après les premiers rapports selon lesquels certains soldats avaient été blessés, Trump les a qualifiés de «  maux de tête  » et a déclaré que les cas n’étaient pas aussi graves que des blessures impliquant la perte de membres.

L’armée a déclaré que les symptômes n’avaient pas été immédiatement signalés après la grève et, dans certains cas, sont devenus connus quelques jours plus tard.

Le porte-parole du Pentagone, Jonathan Hoffman, a déclaré vendredi que 17 des 34 soldats américains étaient toujours sous observation médicale.

Huit militaires qui avaient été précédemment transportés en Allemagne avaient été transférés aux États-Unis.

Les militaires ont été transportés plus tôt vendredi et recevraient des soins à l’hôpital militaire Walter Reed ou à leur base d’attache.

Neuf membres du service restent en Allemagne et sont en cours d’évaluation et de traitement.

Les responsables du Pentagone ont déclaré qu’il n’y avait eu aucun effort pour minimiser ou retarder les informations sur les blessures par commotion cérébrale.

Mais sa gestion des blessures suite à l’attaque de Téhéran a renouvelé les questions sur la politique de l’armée américaine concernant la façon dont elle traite les blessures cérébrales présumées.

Camille Legaré

Partager sur

Source

La Rédaction de Reponserapide
La Rédaction de Reponserapide

Cet article a été soumis par un(e) de nos rédacteurs dont le nom a été mentionné en bas de l'article. Si vous voulez reprendre cet article ou une partie de son contenu dans votre site, vous devez impérativement mettre un lien vers cet article ou vers www.reponserapide.com.

Poster un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Recherche

Remonter en haut