Coronavirus: un homme meurt après avoir bu un nettoyant pour aquarium pour prévenir le virus

Etats Unis d'Amérique Aucun commentaire 231

Partager sur

Un couple de Phoenix dans la soixantaine a pris de la phosphate de chloroquine – qu’ils avaient utilisée pour nettoyer un aquarium – avec des résultats désastreux après avoir entendu Donald Trump suggérer que l’hydroxychloroquine sous sa forme médicale pourrait changer la donne dans la lutte contre le coronavirus.

Un homme est décédé et sa femme est hospitalisée après que le couple ait pris un nettoyant pour aquarium dans le but de s’automédiquer pour le coronavirus.

Le couple, de Phoenix, en Arizona, a pris du phosphate de chloroquine – un additif couramment utilisé dans les aquariums mais qui est approuvé par la Food and Drug Administration sous sa forme médicinale pour traiter le paludisme, le lupus et la polyarthrite rhumatoïde .

Cependant, ils ne l’ont pas pris sous sa forme médicale.

Le président Donald Trump a suggéré l’additif comme traitement potentiel pour Covid-19, mais la FDA ne l’a pas approuvé comme médicament pour la maladie mortelle.

Des experts du système de santé à but non lucratif basé en Arizona,  ont exhorté les gens à ne pas prendre la substance ou tout autre « médicament ou produit ménager inapproprié » pour lutter contre le virus, rapporte CNN.

Le Dr Daniel Brooks, directeur médical du « Banner Poison and Drug Information Center », a déclaré qu’il était sensible à ceux qui essayaient de trouver des moyens de prévenir et de traiter le virus en raison de «l’incertitude» pendant la crise.

Cependant, il a dit que « l’automédication n’est pas la manière de le faire ».

Le système de santé a déclaré que le couple, dans la soixantaine, « avait subi des effets immédiats » et avait été admis dans un hôpital Banner Health à proximité.

Le président américain a précédemment mis en évidence la chloroquine et l’hydroxychloroquine similaire comme des «changeurs de jeu» potentiels alors que la pandémie s’intensifie à travers le monde.

Il a tweeté au cours du week-end, en prenant l’hydroxychloroquine et l’azithromycine ensemble « ont une réelle chance d’être l’un des plus grands changeurs de jeu de l’histoire de la médecine ».

Camille Legaré

Partager sur

Source

La Rédaction de Reponserapide
La Rédaction de Reponserapide

Cet article a été soumis par un(e) de nos rédacteurs dont le nom a été mentionné en bas de l'article. Si vous voulez reprendre cet article ou une partie de son contenu dans votre site, vous devez impérativement mettre un lien vers cet article ou vers www.reponserapide.com.

Poster un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Recherche

Remonter en haut