La Turquie abat deux avions de guerre syriens et détruit 100 chars de l’armée syrienne

Actualité, Syrie, Turquie Aucun commentaire 603

Partager sur

La Turquie a abattu deux avions de guerre syriens et détruit 100 chars alors qu’elle lance une offensive militaire contre le régime syrien soutenu par Moscou après une frappe aérienne qui a tué 34 de ses soldats.

Le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar, a annoncé aujourd’hui l’opération – surnommée «  Spring Shield  » – et a promis que toute attaque contre les forces turques ou les postes d’observation à Idlib serait l’objet de représailles en vertu du droit du pays à l’autodéfense.

Les tensions entre Ankara et Damas ont explosé jeudi après que le régime Assad a pris pour cible des soldats turcs dans le nord de la Syrie.

Le président Recep Tayyip Erdogan a déclaré que le pays avait «  ouvert ses portes  » vendredi, obligeant environ 76000 migrants à se diriger vers ses frontières avec l’UE, après que les critiques de la Syrie de la part de ses alliés de l’UE n’avaient pas été émises. Les États-Unis ont exprimé leur inquiétude et une réunion de l’OTAN a également été convoquée.

La police grecque a tiré des gaz lacrymogènes dans le but de disperser les foules et de leur interdire l’entrée dans le bloc de 27 membres alors que la Bulgarie déployait son armée pour patrouiller la frontière de 118 milles du pays avec la Turquie.

Le ministre turc de la Défense a déclaré que son pays n’avait « ni l’intention ni la notion d’affronter la Russie ». « Notre seule intention est que le régime (syrien) mette fin au massacre et arrête ainsi la radicalisation et la migration », a-t-il poursuivi.

« La Turquie attend de la Russie qu’elle use de son influence pour mettre fin aux attaques du régime syrien et à son retrait aux frontières de l’accord de Sotchi. »

Cent trois chars, huit hélicoptères, un drone, 72 obusiers, des lance-roquettes et six systèmes de défense aérienne ont été détruits depuis le lancement de l’opération jeudi.

De plus, 2 212 membres des forces du régime syrien ont également été «neutralisés», terme utilisé pour désigner les personnes tuées, blessées ou capturées, a affirmé le ministre turc de la Défense. L’Observatoire syrien, un observateur basé au Royaume-Uni, a déclaré que 74 soldats du gouvernement syrien syrien et des combattants pro-Damas avaient été tués depuis le 27 février.

Partager sur

Source

La Rédaction de Reponserapide

Cet article a été soumis par un(e) de nos rédacteurs dont le nom a été mentionné en bas de l'article. Si vous voulez reprendre cet article ou une partie de son contenu dans votre site, vous devez impérativement mettre un lien vers cet article ou vers www.reponserapide.com.

Poster un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Recherche

Remonter en haut