Un médecin aurait transmis le sida à 90 personnes, principalement des enfants, au Pakistan

Actualité, Pakistan Aucun commentaire 196

Partager sur

90 personnes, dont 67 enfants, seraient désormais séropositives dans la ville pakistanaise de Larkana. Un médecin local, diagnostiqué avec le SIDA, est accusé d’avoir propagé le virus délibérément à l’aide d’une seringue infectée.
Les chiffres ont été révélés par le Dr Azra Pechuho, ministre de la Santé de la province du Sind, alors qu’elle rapportait la propagation du virus aux législateurs locaux. Le responsable a également allégué que le pic d’infection par le VIH avait probablement été provoqué par la négligence du médecin local qui avait utilisé la même seringue pour tous ses patients.

Plus tôt cette semaine, la police a arrêté le Dr Muzaffar Ghangharo, qui avait soigné la plupart des enfants infectés dans son dispensaire privé. L’examen médical ordonné a montré que le médecin était atteint du sida. Ghangharo a toutefois affirmé ne pas être au courant de son état. Les enquêteurs le soupçonnent de contaminer délibérément les patients avec une seringue infectée, selon les médias locaux.

Une épidémie de VIH à Larkana a été signalée dès la semaine dernière. À l’époque, on pensait que 13 enfants âgés de quatre mois à huit ans étaient infectés, mais les chiffres réels montrent que les proportions de l’incident sont beaucoup plus graves.

Environ 20 000 nouveaux cas de VIH apparaissent chaque année au Pakistan, ce qui est le taux le plus élevé de la région selon l’OMS.

Partager sur

Source

Said Mohamed
Said Mohamed

Said Mohamed est un polytechnicien, un web entrepreneur. Il est le créateur du site www.samomoi.com. Il lui arrive parfois de publier des flash infos sur ce site. Il est aussi membre actif sur le forum.

Poster un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Recherche

Remonter en haut