2 personnes décédées lors d’un explosion d’un moteur-fusée à ergols liquides dans site d’essai de missiles balistiques en Russie

Russie Aucun commentaire 191

Partager sur

Une augmentation à court terme des niveaux de rayonnement a été enregistrée dans une ville du nord de la Russie après l’explosion d’un moteur de fusée sur un site d’essais militaire, faisant deux morts.

Le ministère russe de la Défense a annoncé que l’explosion s’était produite lors de l’essai d’un moteur à réaction à propergol liquide sur une base militaire située près du village de Nyonoksa, dans le nord-ouest de la région d’Arkhangelsk.

Les représentants du gouvernement ont d’abord insisté sur le fait que les niveaux de radiation étaient normaux, mais un porte-parole de l’autorité locale d’une ville a reconnu plus tard un pic.

Au total, six militaires et ingénieurs civils ont été blessés et deux d’entre eux sont décédés des suites de leurs blessures.

Ksenia Yudina, une porte-parole des autorités de la ville, a déclaré à l’agence de presse TASS: « Une augmentation à court terme de la radiation de fond a été enregistrée à 12 heures à Severodvinsk. »

Les responsables de la ville ont déclaré que les niveaux de rayonnement de fond s’étaient complètement normalisés. La population de Severodvinsk était de 185 000 personnes au début de 2017, selon des responsables.

Une porte-parole des autorités de la ville du nord du pays a déclaré qu’il y avait une « pointe à court terme des niveaux de rayonnement », selon l’agence de presse TASS.

Le type d’appareil n’a pas été révélé, pas plus que la raison de l’explosion.

Les médias russes ont déclaré qu’une zone proche de Nyonoksa était utilisée pour des essais d’armes, notamment de missiles balistiques et de missiles de croisière utilisés par la marine russe.

Les responsables de la ville ont déclaré que les niveaux de rayonnement de fond sont maintenant complètement « normalisés ».

Le pays est particulièrement sensible aux fuites de radiations après la catastrophe de Tchernobyl en 1986, qui a eu lieu dans l’ex-Union soviétique lors de la pire catastrophe nucléaire de l’histoire.

Partager sur

Source

La Rédaction de Reponserapide
La Rédaction de Reponserapide

Cet article a été soumis par un(e) de nos rédacteurs dont le nom a été mentionné en bas de l'article. Si vous voulez reprendre cet article ou une partie de son contenu dans votre site, vous devez impérativement mettre un lien vers cet article ou vers www.reponserapide.com.

Poster un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Recherche

Remonter en haut