Le dirigeant séparatiste camerounais condamné à vie

Cameroun Aucun commentaire 70

Partager sur

Un dirigeant du mouvement séparatiste camerounais, Sisiku Ayuk Tabe, et neuf de ses partisans ont été condamnés à une peine d’emprisonnement à perpétuité par un tribunal militaire de la capitale, Yaoundé.

Les 10 hommes avaient été arrêtés à Abuja, la capitale du Nigéria, en janvier 2018 et avaient été envoyés au Cameroun pour y être jugés.

Ils ont été reconnus coupables de diverses accusations, y compris de rébellion.

Tabe et ses partisans militent pour la création d’un État indépendant appelé Ambazonia, composé des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest anglophones du Cameroun.

La minorité anglophone du Cameroun se dit marginalisée depuis des décennies par le gouvernement central et la majorité francophone.

La crise anglophone a commencé en 2016 lorsque des avocats et des enseignants se sont mis en grève pour tenter d’imposer le français dans les écoles et les tribunaux du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Certains ont pris les armes en 2017 et la crise a contraint plus de 500 000 personnes à quitter leur domicile.

Zertine Dabo

Partager sur

Source

La Rédaction de Reponserapide
La Rédaction de Reponserapide

Cet article a été soumis par un(e) de nos rédacteurs dont le nom a été mentionné en bas de l'article. Si vous voulez reprendre cet article ou une partie de son contenu dans votre site, vous devez impérativement mettre un lien vers cet article ou vers www.reponserapide.com.

Poster un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Recherche

Remonter en haut