En moins de 24 heures, l’Iran a bombardé deux bases militaires américaines en Irak

Actualité, Etats Unis d'Amérique, Irak Aucun commentaire 1146

Partager sur

Téhéran a tiré plus d’une douzaine de missiles balistiques sur deux bases irakiennes abritant des troupes américaines lors d’une attaque de vengeance contre le drone américain qui a tué vendredi le général iranien Qassem Soleimani.

Les missiles ont frappé la base militaire d’al-Taji, située à 30 km au nord de Bagdad et la base aérienne d’Ayn al Asad dans l’ouest de l’Irak.

La garde a émis l’avertissement via une déclaration publiée par l’agence de presse iranienne IRNA.

« Nous avertissons tous les alliés américains, qui ont donné leurs bases à son armée terroriste, que tout territoire qui est le point de départ d’agressions contre l’Iran sera pris pour cible », a déclaré la Garde.

La télévision d’État iranienne a déclaré que l’attaque était en vengeance pour le meurtre américain du général des gardiens de la révolution, Qassem Soleimani, dont le cortège funèbre mardi dans sa ville natale de Kerman a provoqué des appels en colère pour venger sa mort.

Le Pentagone affirme que les missiles ont été « clairement lancés depuis l’Iran » pour viser les forces militaires et de coalition américaines en Irak.

Le président Donald Trump a été informé des attaques et le secrétaire à la Défense Mark Esper et le secrétaire d’État Mike Pompeo ont été aperçus arrivant à la Maison Blanche peu après l’annonce de la grève.

Camille Legaré

Partager sur

Source

La Rédaction de Reponserapide
La Rédaction de Reponserapide

Cet article a été soumis par un(e) de nos rédacteurs dont le nom a été mentionné en bas de l'article. Si vous voulez reprendre cet article ou une partie de son contenu dans votre site, vous devez impérativement mettre un lien vers cet article ou vers www.reponserapide.com.

Poster un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Recherche

Remonter en haut