Les premiers essais en Afrique pour le vaccin COVID-19 commencent en Afrique du Sud

Actualité Aucun commentaire 195

Partager sur

L’Université d’Oxford s’est associée à l’Université sud- africaine du Witwatersrand pour lancer les premiers essais humains en Afrique sur un vaccin potentiel COVID-19.

Le projet a été lancé mercredi alors que les infections continuent d’augmenter sur le continent, l’Afrique du Sud étant la plus touchée.

Reuters rapporte que l’essai comprendra 2000 volontaires âgés de 18 à 65 ans, dont certains patients séropositifs, qui seront surveillés pendant 12 mois après la vaccination pour évaluer dans quelle mesure le vaccin protège contre COVID-19.

«Une fois que 60% de la population, en particulier la population adulte, sera immunisée, nous nous attendons à ce que le taux de reproduction effectif passe en dessous de 1, ce qui signifie essentiellement que le virus sera toujours là, il continuera de circuler, mais sa chaîne de transmission a été interrompue « , explique Shabir Madhi, professeur de vaccinologie à l’Université de Wits et leader de l’essai.

Le projet fait suite à l’approbation par l’Union africaine de la nécessité pour l’Afrique de développer un cadre permettant au continent de s’engager activement dans le développement et l’accès à d’éventuels vaccins COVID-19 efficaces.

L’Afrique du Sud est le pays le plus touché d’Afrique par la pandémie de COVID-19, avec plus de 111 796 infections et plus de 2 205 décès.

L’Afrique du Sud est le deuxième pays en dehors du Royaume-Uni à participer au procès d’Oxford après que le Brésil a lancé son étude mercredi. Le vaccin ChAdOx1 nCoV-19, également connu sous le nom AZD1222, a été initialement développé par des scientifiques de l’Université d’Oxford, qui travaillent maintenant avec AstraZeneca sur le développement et la production.

Il y a plus de 4 000 participants inscrits au Royaume-Uni, et l’inscription de 10 000 autres participants est prévue, a indiqué l’université dans un communiqué mercredi.

Une étude plus large du même vaccin sur un maximum de 30 000 participants est prévue aux États-Unis.

Camille Legaré

Partager sur

Source

La Rédaction de Reponserapide
La Rédaction de Reponserapide

Cet article a été soumis par un(e) de nos rédacteurs dont le nom a été mentionné en bas de l'article. Si vous voulez reprendre cet article ou une partie de son contenu dans votre site, vous devez impérativement mettre un lien vers cet article ou vers www.reponserapide.com.

Poster un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Recherche

Remonter en haut